Manuel de Falla: El sombrero de tres picos, El amor brujo

Description

The two splendid works on this album resulted from Manuel de Falla’s encounter with the husband-and wife team of dramatists Martínez Sierra-Lejárraga: El amor brujo (Love the Magician), whose eminently ‘gypsy’ inspiration takes us to the very heart of the flamenco repertory, here magnificently embodied under the direction of maestro Pablo Heras-Casado; and the brilliant pantomime El sombrero de tres picos (The Three-cornered Hat), for which Picasso designed the sets and costumes – exactly 100 years ago!

International release: September 20, 2019

Critical acclaim

“Créé par les Ballets russes sous la direction d’Ernest Ansermet, et avec décors, costumes et rideau conçus par Picasso, Le Tricorne allie habilement esprit ibérique, tenue classique et quête d’innovation. Dans l’interprétation donnée par Heras-Casado, ces éléments clés sont sublimés en nous faisant réaliser à quel point la façon d’aborder cette composition par Seiji Ozawa a vieilli. En comparaison directe, l’exécution du Japonais, encore que d’une vitalité enivrante et d’une articulation gracieuse, est ternie par un vibrato excessif des cordes. Chez Pablo Heras-Casado, en revanche, chaque morceau de la mosaïque paraît primesautier, y compris la courte intervention vocale de Carmen Romeu dans l’Introduction vigoureusement ponctuée de salves enthousiasmantes et festives des castagnettes, timbales, trombones et trompettes.”

Res Musica

“Pablo Heras-Casado, comme un magicien, transforme tout ce qu’il touche. Qu’il s’agisse du répertoire baroque avec l’orchestre baroque de Fribourg où du répertoire de création avec l’Ensemble Intercontemporain.”

France Musique

“Les ballets Le Tricorne et L’Amour Sorcier nous y font passer avec éclat de la farce au drame, dans une explosion de couleurs et de ryth­mes dansants. Le Tricorne en particulier se révèle plein d’allant et d’élan, notamment dans l’irrésistible fan­dango de la Meunière et la ­chaloupante « Danse des voisins ».”

Télérama

“La direction, surtout, ne peint pas seulement des tableaux, elle séduit par cette verve narrative qui donne à voir autant qu’à entendre, nous rappelant que Le Tricorne, avant d’être deux suites de danses, est un ballet avec uns histoire? Et pour cela il faut un chef de théâtre comme Heras-Casado… une des versions les plus ivres et brûlantes de l’Amour sorcier depuis Ataulfo Argenta.”

Diapason

Pablo Heras-Casado is the Principal Guest Conductor of Teatro Real, Madrid, Director of the Granada Festival, Conductor Laureate of the Orchestra of St. Luke’s, artist of harmonia mundi & Deutsche Grammophon, also records for Decca Classics and Sony Classical, and is Global Ambassador of Ayuda en Acción.

      

Photos: Fernando Sancho